Vous pouvez correspondre avec les auteurs des articles en complétant la rubrique "Commentaires" en bas de page

SÉNATORIALES 2017 : LES RÉPUBLICAINS CONFIRMENT LEUR LEADERSHIP ET LREM SA CIBLE ELECTRORALE

10/02/2017

SÉNATORIALES 2017 :  LES RÉPUBLICAINS CONFIRMENT LEUR LEADERSHIP  ET LREM SA CIBLE ELECTRORALE

Une belle confirmation du Marketing Jupitérien - Auteur : Jean-Henry MAISONNEUVE 

Dans le prolongement du commentaire de Bernard ACCOYER daté du 30/09 dans la newsletter des LR, suite aux résultats des sénatoriales, je me permets de formuler ces quelques remarques au sujet du Marketing Politique pratiqué par notre Président de la République et son équipe de proches conseillers, depuis le lancement de sa campagne jusque maintenant. 

 

Nos élus de terrain – maires, conseillers,... – ont donc décidé de donner une plus grande majorité de sièges aux sénateurs Républicains. (Source)

 

LR/DVD : 171 sièges – PS/PRG/DVG : 96 sièges – UDI/MODEM : 41 sièges - LREM : 24 sièges – PCF : 10 sièges – Autres : 4 sièges

 

Les élus de terrain n’ont donc pas été dupes : ils ont effectué le rééquilibrage nécessaire et utile à notre démocratie. Qu’importe ce que pensent certains médias quant au rôle joué par le Sénat au sein de nos institutions !

 

Les territoires ont clairement exprimé leur refus d’être considérés comme la dernière roue du carrosse jupitérien.

 

Confirmation : la cible Marketing de notre Président ne se trouvait pas et ne se trouve toujours pas dans les régions, les départements, les groupements de communes, et surtout pas au cœur des villages de France. 

 

Notre Président s’adresse bel et bien aux cadres citadins des grandes métropoles, en activité ou à la retraite, bénéficiant de revenus bien supérieurs à la moyenne nationale, plutôt aisés et diplômés, constituant les ressources humaines des plus grandes sociétés de services et désirant imposer à leurs concitoyens leur vision numérique et futuriste de la France, ainsi que leur souhait d’une démocratie oligarque, fortunée, et donc ploutocrate, en ayant perdu la mémoire de ce qui est à l’origine d’une France au rang de la 5ème puissance mondiale, grâce aux actions conduites depuis 1945 par des femmes et des hommes de toutes les origines sociales et géographiques et qui ont voué leur vie à construire le destin de notre pays. 

 

Le Point ne s’est pas trompé : dans son article du 8 mai 2017, il définit l’électorat d’Emmanuel MACRON : « L'électeur type du nouveau président est plutôt féminin, cadre ou retraité, bien diplômé et habite une ville de plus de 100 000 habitants… Le vote Macron est plus féminin (68 %, contre 62 % des hommes). Le candidat d'En marche est largement en tête chez les 70 ans et plus (78 %), les 60-69 ans (70 %) et les jeunes de 18-24 ans (66 %) »

 

La France ne se limite pas aux villes de plus de 100 000 habitants ni à l’agglomération parisienne !

 

Moralité pour les Républicains : donnons à notre projet de refondation la dimension girondine en réponse à la dictature jacobine et financière des fonds d’investissement !    

 

Rappelons l’origine des Girondins : au milieu du 19ème siècle, autour de Brissot, député de Paris, de Condorcet, de Vergniaud, député de Bordeaux, l'aile gauche de l'Assemblée législative rassemble les Girondins, en particulier sous l'influence de Lamartine. Ils s'appuient sur les administrations départementales et sur les milieux commerçants et professionnels et non sur le peuple révolutionnaire de Paris (France Insoumise ?) ni sur une certaine noblesse aristocratique de réseaux d’influence dont ils désapprouvent l'idéologie égalitaire (LREM ?).

 

Merci à l’Histoire de nous rappeler certaines stratégies du passé dans lesquelles les LR pourraient y puiser exemples et idées de refondation !   

 

 

A bon entendeur !


Ce 3 octobre 2017,

Jean-Henry MAISONNEUVE

Fédération Les Républicains du Gers

 

 

 

 

Le Parti L’absence de culture symptôme du mépris politique ?

Annie FONTAINE

J'adore !...

PATRIGEON

Salut Jean-Henry et autres lecteurs,
je suis dans la cible ... couple de retraités aisés .... et donc électeur de Macron ; pour autant je ne me reconnais pas , Jean-Henry, dans tes qualificatifs "démocratie oligarque , fortuné et ploutocrate" , tu pousses mais connaissant ton côté théâtral et provoc ... .
Le sénat est pour moi le symbole d'une France sclérosée avec ses hobereaux locaux défendant leurs pouvoirs dans le mille-feuille territorial fabriqué par nos politiques de tous bords. Alors pas étonnant que nos sénateurs se regénérent entre eux tous les 3 ans en se présentant comme les défenseurs de nos dizaines de milliers de communes , inter-communalités , agglos, départements etc .
Et si on supprimait quelques symboles ? histoire de montrer que le changement c'est maintenant et pour tous .

Bonjour Jean-Louis,
Merci pour ta transparence. Ne vois aucune injure dans ces mots d'oligarchie ou de ploutocratie ! Cette classe sociale existe, et Jupiter la cible donc à bon escient ! Je ne veux pas revenir sur le rôle et la légitimité du Sénat ; les médias s'en chargent. En revanche que fait notre Président vis-à-vis des classes sociales les moins aisées ? (à part l'APL ?) Ces classes sociales moins aisées me semblent délaissées et je ne désire pas que les LR les abandonnent aux partis extrémistes !
Bien à toi,
JHM